Marjorie Carrier, Doctorante en psychologie

Joanne Lemay, M.Ps.
w

Marjorie Carrier, Doctorante en psychologie

Courriel : Marjorie.Carrier@USherbrooke.ca
Téléphone : 514.238.1263

 

Rencontrez notre équipe

Expertise
Les domaines d’expertise de Madame Carrier sont la psychothérapie individuelle et l’évaluation psychologique. Elle pratique également des interventions dyadiques et familiales. Elle a reçu une formation spécifique dans l’intervention et l’évaluation auprès des enfants, des adolescents et des familles. Elle adapte les modalités thérapeutiques en fonction des besoins et de l’âge du client, c’est-à-dire qu’elle pratique la psychothérapie par le jeu ou par la parole. Elle s’intéresse à différentes problématiques, telles que les troubles anxieux, les problématiques reliées à l’attachement, les troubles de l’humeur, les troubles de la personnalité, les difficultés relationnelles et affectives.
Parcours du professionnel
Marjorie Carrier détient un baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal. Elle a terminé la portion clinique de sa formation doctorale en psychologie à l’Université de Sherbrooke au campus de Longueuil. Ainsi, elle a complété 700 heures de stage, 1600 heures d’internat clinique ainsi que son examen doctoral. Elle termine présentement la dernière étape de sa formation de recherche, soit le dépôt de sa thèse de doctorat qui est prévu en novembre 2019. Ses travaux de recherche portent sur les mécanismes explicatifs sous-tendant l’efficacité du chien Mira auprès d’une clientèle présentant un trouble du spectre de l’autisme, ainsi que leurs familles. Madame Carrier a complété ses deux années d’internat dans des départements de pédopsychiatrie au Centre hospitalier régional de Lanaudière et à l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost auprès des enfants, des adolescents ainsi que leurs familles. Dans le cadre d’expériences antérieures, elle a travaillé auprès des élèves dans divers milieux scolaires primaires et secondaires (évaluation et intervention). Elle a également travaillé dans une clinique de neuropsychologie où son mandat visait à optimiser les habiletés cognitives, émotionnelles et comportementales des jeunes. Dans son parcours, Madame Carrier a travaillé auprès d’enfant et d’adolescents présentant diverses problématiques telles que : le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, le syndrome Gilles de La Tourette, le trouble du spectre de l’autisme, le trouble des conduites, le trouble de l’opposition avec provocation, les troubles de l’humeur, les troubles anxieux, le trouble de l’attachement, des troubles de consommation, des troubles de la personnalité et des difficultés d’adaptation suite à une séparation parentale, un deuil important ou un processus de transition pour personnes transgenres. Actuellement, Madame Carrier travaille au sein de deux projets de recherche au département de pédopsychiatrie de l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost pour mieux comprendre les besoins de cette clientèle et cibler les interventions en collaboration avec l’équipe de soins. Elle a également des tâches reliées à l’enseignement au niveau des études supérieures et pratique actuellement à la Clinique de psychologie En Équilibre.
Approche
Madame Carrier est une clinicienne d’orientation psychodynamique qui prône une approche éclectique intégrants différents modèles d’interventions ayant été validées dans la littérature scientifique. Elle cherche à s’adapter afin de mieux répondre aux différents besoins de sa clientèle. En ce sens, elle a développé de l’expérience en évaluation et en intervention dans un cadre psychodynamique, intégrant des notions systémiques, développementales, sur l’attachement et la mentalisation. Madame Carrier cherche à établir une relation thérapeutique et un lien de confiance permettant au client de s’exprimer librement et sans jugement, par la parole ou par le jeu. En fonction des objectifs thérapeutiques établis de concert avec le client, elle utilise ce qui émerge en rencontre afin de comprendre la dynamique présentée par le patient et lui permettre de comprendre le sens de ses comportements et de ses pensées, pour s’en libérer progressivement.

D'autres questions?